La société zougoise PPC Electronic a demandé sa mise en faillite

Sous pression de la concurrence asiatique et de la vigueur du franc, PPC Electronic a demandé sa mise en faillite. Le fabricant zougois de circuits imprimés, qui occupait encore plus de 500 salariés au tournant du siècle, va licencier ses 95 derniers employés.La procédure de faillite a été ouverte lundi, a indiqué à l'ats Giorgio Dognini, le patron de PPC Electronic, confirmant une information publiée dans la "Neue Zuger Zeitung". "Après un rude combat, nous devons admettre que les facteurs extérieurs ont pris le dessus", a-t-il ajouté, regrettant surtout les pertes d'emplois pour de fidèles collaborateurs hautement spécialisés. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes