La récession se poursuit dans la zone euro, la France décroche

La zone euro est restée en récession au premier trimestre. Selon une première estimation de l'office européen des statistiques Eurostat, son PIB s'est replié de 0,2%, après une baisse de 0,6% au trimestre précédent. La France est pour sa part entrée en récession, un nouveau recul de son PIB de 0,2%.Pour autant, le gouvernement français a maintenu sa prévision de croissance à 0,1% pour 2013."La situation économique est grave, rien ne sert de la minimiser", a estimé le président français François Hollande. Mais "la panne de la croissance concerne l'Europe toute entière", a-t-il ajouté.Sur une année, le Produit intérieur brut (PIB) a enregistré une baisse de 1% dans la zone euro. L'activité a "probablement été affectée par l'hiver difficile", estime Peter Vanden Houte, de la banque ING, une situation qui a notamment pesé sur la performance de l'Allemagne, première économie de la zone euro, qui a dû se contenter d'une hausse timide du PIB de 0,1% au premier trimestre.La récession est profonde en Italie et en Espagne, où le PIB s'est replié de 0,5% sur les trois premiers mois de l'année. Ancien bon élève de la zone euro, les Pays-Bas sont eux aussi en récession, avec un PIB en baisse de 0,1% au premier trimestre, a indiqué Eurostat.Et "il ne faut pas trop attendre de la demande intérieure dans les mois qui viennent", a prévenu l'analyste d'ING. "A l'exception de l'Allemagne (...) la consommation des ménages devrait rester déprimée dans la zone euro, en raison de l'austérité et de la flambée du chômage".Au mieux, le PIB de la zone euro pourrait se stabiliser au deuxième trimestre, estime-t-il, avant une reprise plus nette dans la deuxième partie de l'année. "Il est impératif que les dirigeants de la zone euro conservent leur élan pour renforcer l'Union économique et monétaire avec la mise en place de l'union bancaire" notamment, souligne-t-il. /SERVICE


Actualisé le