La présidente sud-coréenne présente ses excuses

La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a présenté mardi ses excuses personnelles après le naufrage du ferry qui a fait plus de 300 morts et disparus le 16 avril. Elle a déploré les manquements des autorités ayant contribué, selon les premiers éléments de l'enquête, à la catastrophe.

"Je regrette tant d'avoir été incapable de corriger des maux qui sévissent depuis si longtemps et d'avoir permis la survenue d'un tel accident", a déclaré Park Geun-hye dans une communication à ses ministres, retransmise à la télévision. Il a deux jours, son premier ministre avait annoncé sa démission pour les mêmes motifs.

Le gouvernement sud-coréen fait l'objet de vives critiques de la part des familles des victimes qui imputent le naufrage à la corruption de fonctionnaires et à l'insuffisance des normes de sécurité en mer.

Listes incomplètes

L'enquête doit notamment établir si le ferry, qui transportait 476 personnes dont 325 lycéens, était surchargé alors que les listes de passagers auraient été incomplètes et inexactes.

Des perquisitions ont été menées ces derniers jours dans les locaux des gardes-côtes et de l'agence de surveillance du trafic maritime.

Les familles ont aussi dénoncé la mobilisation tardive des secours. "Je ne sais comment demander pardon pour n'avoir pu empêcher cet accident et pour les premiers secours qui se sont révélés insuffisants", a ajouté, "le coeur lourd", Mme Park.

La présidente s'était rendue plus tôt mardi à Ansan, au sud de Séoul, d'où étaient originaires les 325 lycéens à bord du Sewol. Seuls 75 ont été secourus.

/ATS


Actualisé le