La position suisse face à l'Allemagne "débile", selon Cohn-Bendit

La position de la Suisse est "débile" dans le cadre du conflit fiscal avec l'Allemagne, a déclaré le député vert au Parlement européen Daniel Cohn-Bendit dans une interview parue dans la "SonntagsZeitung". Selon lui, la Suisse devrait réfléchir si continuer d'héberger la soustraction fiscale peut rester un but.Le fait que l'accord avec l'Allemagne ne prévoie pas de communiquer le nom des fraudeurs dérange particulièrement le politicien franco-allemand. Pour lui, il est naïf de la part de la Suisse de vouloir protéger la sphère privée grâce au secret bancaire, car ainsi les droits de l'individu sont associés à des crimes. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus