Début de la plus grosse grève ferroviaire en Allemagne, depuis 2008

Le syndicat des cheminots allemands GDL a entamé tôt samedi matin une grève de deux jours qui affecte outre-Rhin à la fois le trafic passager et marchandise. Cette grève affecte aussi la Suisse: un ICE sur deux vers Zurich et Berne a été supprimé.

En revanche, les City Night Line au départ de Bâle circulent normalement. Les trains depuis Zurich vers Stuttgart et Munich s'arrêteront respectivement à Schaffhouse et Bregenz.

En Allemagne, cette grève bouscule les habitudes des navetteurs mais aussi des supporteurs de football ou de nombreux vacanciers, car les congés d'automne commencent ou se terminent dans neuf Länder.

Depuis le début du mouvement, à 02h00 du matin samedi, 30% seulement des trains grandes lignes circulent en Allemagne, signale Deutsche Bahn dans un communiqué. La grève doit s'achever lundi à 04h00 locales. Les perturbations touchent aussi les trains régionaux et urbains, ainsi que le transport de marchandises, "fortement" atteint depuis vendredi après-midi, ajoute la compagnie.

Au total, avec le dispositif de substitution mis en place, "au moins un tiers du trafic devrait être assuré" sur l'ensemble du week-end et le retour à la normale sera "garanti" dès lundi matin, promet la Deutsche Bahn.

Ce mouvement social est le dernier épisode en date du conflit avec la direction de l'opérateur public Deutsche Bahn. Le syndicat GDL réclame une hausse de 5% des salaires des conducteurs de train et une réduction de la semaine de travail de 39 à 37 heures. Il souhaite aussi négocier pour l'ensemble des cheminots, ce que refuse l'opérateur ferroviaire.

En 2012, de précédentes négociations entre GDL et l'entreprise publique avaient abouti à un accord prévoyant une augmentation des salaires de 6,2% sur deux ans.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus