La Suisse a demandé par 32 fois des informations à Facebook

Selon le "rapport sur la transparence" publié mardi soir sur le site de Facebook, la Suisse a demandé des informations au réseau en ligne 32 fois durant les six premiers mois de l'année. En tout, Facebook a reçu pas moins de 25'000 requêtes, émanant principalement de la police et des services de renseignement américains.

Facebook n'a transmis aux autorités suisses des informations qu'à propos de quatre utilisateurs, soit 13% du total des demandes, selon le rapport. Les autorités de plus de 70 pays ont adressé de semblables requêtes au réseau social.

Les Etats-Unis en ont soumis entre 11'000 et 12'000, concernant entre 20'000 et 21'000 profils. Dans 79% des cas, les informations ont été livrées aux autorités américaines, a indiqué l'entreprise américaine. Les policiers indiens (3245 demandes), britanniques (1975) et allemands (1886) se montrent également très curieux des renseignements qui se trouvent sur le réseau social.

Pas toujours fructueux

Leurs efforts ne sont cependant pas aussi fructueux que ceux de leurs collègues américains. Ainsi, Facebook n'a livré des données à l'Allemagne que dans 37% des cas.

Les autorités réclament des renseignements principalement sur des questions en lien avec la sécurité nationale ou la criminalité, a précisé Facebook. D'après le droit américain, les entreprises actives sur Internet peuvent transmettre la totalité des renseignements qu'aux seules autorités judiciaires et en charge de la sécurité. Une présentation détaillée est toutefois interdite.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes