La SSR engrange un bénéfice de 20 millions de francs en 2013

La SSR a bouclé ses comptes 2013 avec un excédent de 20 millions de francs, malgré une baisse des recettes publicitaires. Les coûts de personnel et de production ont clairement diminué par rapport à 2012.

En 2013, aucun grand événement sportif comme les Jeux Olympiques ou la coupe du monde de football n'a eu lieu. Ces événements grèvent les coûts de personnel et de production lors des années paires, a rappelé la SSR dans un communiqué publié vendredi.

Les charges de personnel se sont élevées à 673,9 millions de francs en 2013. Elles se montaient à 814 millions de francs l'année précédente. De même, les dépenses de production ont été réduites de 11 millions de francs pour atteindre 593 millions. Au total, les charges d'exploitation ont atteint 1,6 milliard de francs.

Baisse des recettes publicitaires

Outre les charges, les recettes ont également diminué. En cause, les recettes publicitaires, qui ont chuté de 360 à 348 millions de francs l'année dernière. Une baisse que la SSR impute aux données de mesure de l'audience TV. Suite à un changement du système de mesure, les données n'étaient pas encore disponibles au début de l'exercice 2013, ce qui a eu un effet clairement négatif sur les commandes, écrit l'entreprise.

Dans le même temps, les recettes réalisées grâce aux redevances ont légèrement progressé de 15 millions de francs, pour atteindre 1,2 milliard de francs. Au total, les produits d'exploitation se sont élevés en 2013 à 1,62 milliard de francs contre 1,64 milliard en 2012.

La caisse de pension est désormais parfaitement armée pour l'avenir et pourra mieux réagir aux fluctuations des marchés de placements, a encore indiqué la SSR. En 2012, l'entreprise était passée dans les chiffres rouges, à cause d'effets imputables à sa caisse de pension. L'entreprise avait en particulier provisionné 160 millions de francs pour l'abaissement du taux d'intérêt technique de 4 à 3,25 %.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes