La Russie perd quelque 128 milliards en capitaux cette année

La banque centrale russe a estimé lundi que les fuites de capitaux atteindraient 128 milliards de dollars (123 milliards de francs) sur l'année à cause de la crise ukrainienne. L'inflation dépassera 8%, selon l'institution.

"Les événements en Ukraine et l'introduction de sanctions par certains pays contre l'économie russe (...) ont considérablement dégradé les conditions de financement, fermant de fait les marchés de capitaux extérieurs au second semestre", constate la Banque de Russie dans un rapport.

"Ces événements ont provoqué des fuites massives de capitaux", notamment parce que particuliers et entreprises ont converti leurs dépôts en dollars, poursuit-elle.

Ce chiffre de 128 milliards de dollars est nettement supérieur aux prévisions du gouvernement (100 milliards) et à celui de 2013 (moins de 60 milliards).

Chute du rouble

Le phénomène a entraîné un plongeon du rouble et par ricochet une flambée des prix, accentuée par l'introduction en août d'un embargo sur la plupart des produits alimentaires occidentaux. La banque centrale estime que la croissance du produit intérieur brut sera limitée à 0,3% cette année.

"Les problèmes géopolitiques et la détérioration des conditions économiques extérieures sont intervenus au moment où s'épuisait les sources traditionnelles de croissance économique (...) et constituent un défi sérieux à la politique économique en général et la politique monétaire en particulier", a reconnu la présidente de la banque centrale Elvira Nabioullina, citée dans le rapport.

L'institution a drastiquement augmenté son taux directeur (jusqu'à 9,5% fin octobre) pour enrayer fuite des capitaux et chute du rouble, sans grand succès. Après avoir dépensé des dizaines de milliards de dollars pour soutenir la monnaie nationale, elle a annoncé la semaine dernière qu'elle réduisait fortement ses interventions.

Conflit ukrainien

En Ukraine, les tirs d'artillerie ont continué dans la nuit de dimanche à lundi à Donetsk, bastion séparatiste prorusse dans l'est du pays. Dans la matinée, des renforts en armes lourdes semblaient converger vers la ville.

Les autorités ukrainiennes accusent Moscou d'armer les rebelles et d'envoyer des troupes régulières dans l'Est.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus