La Poste biffe 100 nouveaux postes dans la distribution

La Poste va biffer d'ici la fin de l'année 100 nouveaux postes à plein temps dans la division distribution. Grâce à des départs à la retraite anticipés, des préretraites partielles et des permutations, les licenciements pourront être évités, a indiqué le géant jaune. Il confirmait une information de la "HandelsZeitung".

Ces suppressions sont liées à l'automatisation croissante du tri du courrier. Cette pratique fait partie du projet "Distrinova" lancé en 2010 pour les lettres adressées et les journaux. L'année suivante, La Poste avait annoncé la suppression de 270 postes à plein temps, qui a pu être faite sans licenciements.

Le projet entre maintenant dans sa deuxième phase. Actuellement, 40% des lettres adressées passent déjà par le tri automatisé. D'ici fin 2015, La Poste veut faire passer ce taux à 55%.

De nouvelles machines à tri seront installées à Härkingen (SO) et Zurich Mülligen, ainsi qu'à Bâle et Ostermundigen (BE). Le tout représente un investissement de 15 millions de francs.

Grâce au tri effectué par les machines, les facteurs reçoivent les envois déjà pré-triés selon la distribution de leur tournée. Cela permet à La Poste des économies de l'ordre de 20 millions de francs annuellement.

Le syndicat critique

Syndicom a dénoncé les suppressions de postes. "Quelque 1000 facteurs et factrices risquent de subir une réduction de leur pensum et de tomber dans des conditions de travail précaires à temps partiel", a indiqué le porte-parole Bruno Schmucki.

Son homologue du géant jaune conteste: "Ce chiffre n'est pas juste". Certes, les postes à repourvoir sont parfois remplacés par des temps partiels, mais cette solution n'est choisie que là où c'est possible et là où le personnel s'y montre prêt. "Personne n'est obligé de travailler à temps partiel", ajoute-t-elle.

/ATS


Actualisé le