La COMCO ouvre une enquête sur le marché des devises

La Commission de la concurrence (COMCO) a ouvert une enquête pour de possibles ententes sur le marché des devises. Les établissements UBS, Credit Suisse, la Banque cantonale de Zurich (BCZ) et Julius Baer sont concernés.

Les instituts financiers étrangers JP Morgan, Citigroup, Barclays et Royal Bank of Scotland sont également touchés, a indiqué lundi dans un communiqué le gendarme de la concurrence. Selon la COMCO, il existe des indices selon lesquels des ententes auraient été conclues entre ces banques sur le cours de devises.

"Les comportements soupçonnés concernent en particulier l'échange d'informations sensibles et la coordination générale dans l'achat et la vente de devises à des cours influencés", précise la COMCO.

Les autorités de la concurrence n'excluent pas que d'autres banques ou intermédiaires financiers soient impliqués. Le Secrétariat de la COMCO avait ouvert une enquête préalable dans la même affaire le 30 septembre 2013.

Cours manipulés

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) soupçonne également des banques d'avoir manipulé les cours de devises. Plusieurs régulateurs étrangers sont actuellement en train d'enquêter sur cette affaire, potentiellement aussi explosive que le scandale du Libor.

/ATS


Actualisé le