La CGN et des commerces n'acceptent provisoirement plus les euros

La Compagnie générale de navigation sur le Lac Léman (CGN) suspend momentanément la vente de ...
La CGN et des commerces n'acceptent provisoirement plus les euros

La CGN et des commerces n'acceptent provisoirement plus les euros

Photo: Keystone

La Compagnie générale de navigation sur le Lac Léman (CGN) suspend momentanément la vente de titres de transport en euros. Impossible aussi d'utiliser des euros à la Migros à Lausanne pendant le week-end. Certains MacDo, à Lausanne et à Neuchâtel, ont aussi décidé de refuser la monnaie européenne.

Dès l'annonce par la Banque nationale suisse (BNS) jeudi de l'abolition du taux plancher, la CGN a estimé que l'instabilité était trop grande et a suspendu la vente de billets en euros. La mesure se veut provisoire.

'Dès que le marché des changes sera stabilisé, un nouveau taux sera mis en place. Nous espérons qu'il interviendra au début de la semaine prochaine', écrit la compagnie dans un document à l'intention de ses clients.

Cette mesure touche près d'un client de la CGN sur cinq. En effet, l'an dernier, 'environ 20% des personnes transportées ont payé leur billet ou leur abonnement en euros', a dit à l'ats un porte-parole de la compagnie.

Même chose à Migros Vaud. 'Les clients ne peuvent pas payer en euros vendredi et samedi', a dit Aurélie Murris, du service de communication de Migros Vaud. Le taux de change sera adapté à 1:1 dès lundi. Migros Genève comme la plupart des autres succursales en Suisse continuent en revanche d'accepter la monnaie européenne, selon les porte-parole genevois et suisse.

La situation est similaire chez Mac Donald's. 'Les restaurants sont libres. Certains ont choisi de refuser les euros momentanément, comme à Lausanne ou Neuchâtel', a expliqué à l'ats Aglaë Strachwitz, porte-parole de l'enseigne en Suisse.

Comparaison conseillée

A la suite des adaptations du taux de change, il valait aussi la peine de comparer les prix des billets de trains aux automates de billets des CFF et des autres compagnies vendredi. Sur certaines lignes, payer en euros pour un même trajet pouvait s'avérer avantageux.

Un billet entre Jegensdorf (BE) et Zurich par exemple coûtait moins cher s'il était acheté sur les automates de la ligne régionale Berne-Soleure (RBS) que sur ceux des CFF.

Les 1450 automates des CFF et les 300 dont ils s'occupent pour d'autres compagnies ont déjà été adaptés au taux de 1:1 dans la nuit de jeudi à vendredi, a dit le porte-parole Christian Ginsig. CarPostal Suisse allait suivre le mouvement dans la nuit de vendredi à samedi.

Les chemins de fer des BLS utilisaient encore un cours de l'euro à 1 franc 15 vendredi. Une adaptation allait être opérée dans la nuit de vendredi à samedi, a précisé la porte-parole Helene Soltermann. Les automates de la RBS dépendent de la BLS.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus