La Bourse suisse termine en hausse de 0,31%

La Bourse suisse a clôturé dans le vert mercredi. Le Swiss Market Index (SMI) a gagné 0,31% à 8532,99 points. Le SLI a progressé de 0,28% à 1303,52 points et le SPI de 0,33% à 8153,20 points.

La Bourse suisse a terminé sur une note à nouveau positive. En début de séance pourtant, le marché s'était accordé une pause après trois séances de hausse, ont relevé les courtiers.

Les informations susceptibles de faire bouger les cours sont restées rares. A la fin de la journée, de bons chiffres d'entreprises et les données américaines sur l'immobilier ont suscité quelques achats et permis aux indices de finir dans le vert. L'attention s'est portée sur les situations particulières.

Credit Suisse était suivi en raison de l'audition de sa direction par une sous-commission du Sénat américain. Swiss Life et Holcim ont publié leurs chiffres 2013 et, après la clôture de Wall Street, on attendait ceux de Transocean. Les poids lourds pharma Roche et Novartis et l'alimentaire Nestlé sont repassés au vert en fin de séance, soutenant le SMI.

Credit Suisse, lanterne rouge

Sur les trente blue chips, quinze ont avancé et quinze reculé. Credit Suisse (-2,5%) a pris la lanterne rouge du SMI.

La direction de la grande banque répondait aux questions d'une sous-commission du Sénat américain. Elle a admis que l'établissement avait activement aidé des citoyens américains à frauder le fisc, mais a souligné que des mesures avaient été prises très tôt pour ne plus accepter ou gérer d'argent non déclaré au fisc. Certains collaborateurs sont cependant passés outre.

Avant le début de l'audience, on notait déjà une certaine nervosité sur l'action Credit Suisse. On ne sait pas encore clairement ce qui va ressortir des reproches et enquêtes menées contre l'établissement, selon des observateurs.

Vendredi dernier, la banque avait annoncé un accord avec la SEC pour un montant de 200 millions de dollars, mais avait précisé que les enquêtes fiscales n'étaient pas terminées. Le sénateur Carl Levin a notamment reproché à l'institut sa pratique dans la détermination de l'afflux d'argent frais. UBS (+0,3%) a mieux résisté.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes