L'économie américaine a beaucoup de potentiel, analyse Janet Yellen

La probable future présidente de la Banque centrale américaine (Fed) considère qu'il faut continuer à soutenir la reprise aux Etats-Unis. Selon Janet Yellen, le chômage est "trop haut" et l'économie "loin de son potentiel".

"Je crois que soutenir l'économie aujourd'hui est le plus sûr chemin vers un retour à une approche plus normale de la politique monétaire", écrit-elle dans le discours qu'elle va prononcer jeudi lors de son audition au Congrès. Son texte a été transmis à la presse mercredi.

Pour Mme Yellen, "une forte reprise permettra finalement à la Fed de réduire son assouplissement monétaire et l'usage de ses outils non-conventionnels tels que les achats d'actifs".

En plus de maintenir son taux directeur proche de zéro, la Fed soutient de façon exceptionnelle la reprise économique des Etats-Unis en dépensant 85 milliards de dollars par mois depuis un an, en bons du Trésor notamment, pour pousser les taux à la baisse.

"De bons progrès"

Sur l'état de l'économie, Mme Yellen déclare que "de bons progrès" ont été faits. Elle estime qu'il faut "aller plus loin pour regagner le terrain perdu pendant la crise et la récession" de 2008-2009.

"A 7,3% en octobre, le chômage est encore trop haut, reflétant un marché du travail et une économie dont les performances sont loin de leur potentiel", poursuit-elle.

Une "colombe"

La candidate de Barack Obama à la présidence de la banque centrale, est déjà numéro 2 de la Fed depuis 2010. Elle est considérée comme une "colombe", dans le jargon des observateurs de la Fed, c'est à dire qu'elle est davantage préoccupée par le chômage que par l'inflation.

Elle a pris soin de souligner que "l'inflation est en-dessous de la cible de 2% de la Réserve fédérale et devrait continuer à rester ainsi pour quelques temps".

Politique ultra-accommodante

Lors de son audition devant la Commission bancaire du Sénat jeudi, Mme Yellen devra défendre la politique ultra-accommodante de la Fed critiquée par certains républicains. Sa confirmation par les élus ne fait toutefois guère de doute. Mme Yellen devrait donc succéder à Ben Bernanke le 31 janvier prochain.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes