L'agronome valaisan Hans R. Herren a reçu son prix

Les Prix Nobel alternatifs ont été décernés lundi à Stockholm à quatre militants en faveur de la paix, de la protection de l'environnement et des droits humains. Parmi ceux-ci, l'agronome suisse Hans R. Herren a été honoré pour ses réalisations dans la lutte biologique et l'agriculture durable.

Le Valaisan de 65 ans est l'un des plus grands experts mondiaux dans ces deux domaines de recherche. Lors de son discours de remerciement, Hans R. Herren a prôné un changement de paradigme dans l'agriculture, a indiqué dans un communiqué sa Fondation Biovision.

"Au-delà de la révolution verte, il nous faut un nouveau paradigme, et rapidement. Ce nouveau paradigme doit prendre en compte le caractère multifonctionnel de lâ€TMagriculture et son rôle-clé dans la triple dimension du développement durable : environnement, société et économie... dans cet ordre", a déclaré en Suède le président de la Fondation Biovision, juste après la remise de son prix par la fondation Right Livelihood Award.

Autres récompenses

M. Herren est le premier Suisse à recevoir cette distinction, décernée depuis 1980.

Un Nobel alternatif honore aussi la lutte contre les armes chimiques et l'engagement en faveur des victimes de viols en République Démocratique du Congo. L'Américain Paul Walker obtient cette récompense en tant que pionnier dans l'élimination des armes chimiques.

Le médecin congolais Denis Mukwege est quant à lui distingué pour son soutien aux femmes violées. Il est pressenti depuis des années pour le Prix Nobel de la paix. Une quatrième récompense de 57'000 euros (environ 70'000 francs) est en outre attribuée à l'avocate palestinienne des droits humains Radschi Surani.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus