L'Elysée liquide une partie de sa cave pour 500'000 euros

La vente de 1200 bouteilles sur les 12'000 conservées dans la cave présidentielle créée en 1947 sous Vincent Auriol a attiré jeudi et vendredi de nombreux amateurs et curieux à la salle des ventes Drouot à Paris. Stockées dans une cave d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), les bouteilles mises aux enchères n'ont pas été présentées lors de la vente.

"Tout le monde est content, les acheteurs comme l'Elysée, on était conscient de la portée du label Elysée sans pour autant le mesurer", s'est réjouie la commissaire-priseur Ghislaine Kapandji vendredi, à la clôture de la vente.

Une bouteille de Petrus 1990, estimée à 2200 euros (2739 francs), a été achetée par un client sur Internet pour 6100 euros (7600 francs). Jeudi soir, deux bouteilles du même cru avaient été adjugées à 5500 (6850) et 5800 euros (7200 francs). Vendredi, c'est un lot de bouteilles Château Lafite Pauillac 1978, estimé à 700 euros (870 francs), qui est parti pour 3800 euros (4730 francs).

Le produit de la vente, qui doit permettre de renouveler la cave du palais de l'Elysée, sera réinvesti dans des vins plus modestes et l'excédent sera reversé au budget de l'État, indique-t-on à Drouot.

Des Chinois

Parmi les acheteurs étrangers, de nombreux Chinois dont la main n'a pas tremblé au moment de renchérir. Jeudi soir, un Chinois de Shanghai s'est ainsi offert un Petrus 1990 pour 5800 euros. "Il y a de grands crus, pour les Chinois c'est intéressant, et le label Elysée rassure, c'est un gage de qualité et de rareté", souligne Lei, une Chinoise de 38 ans vivant à Paris.

Toutes les bouteilles portent une étiquette mentionnant leur provenance, "Palais de l'Elysée", et la date de la vente. C'est la première fois que l'Elysée vend une partie de sa cave, 1200 bouteilles, soit environ un dixième de ses bouteilles. La cave a été créée en 1947 alors que Vincent Auriol était président de la République française.

/SERVICE


Actualisé le