MH17: les experts internationaux sont arrivés sur le site du crash

L'armée ukrainienne a annoncé jeudi qu'elle suspendait pour une journée son offensive contre les séparatistes prorusses dans l'Est, à la demande du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Cette décision vise à laisser les experts internationaux accéder au site du crash du MH17.

"Il y a aujourd'hui un cessez-le-feu à la demande de Ban Ki-moon et compte tenu du travail mené par des experts dans la zone du crash de l'avion. L'Etat-major de l'opération antiterroriste a décidé de décréter une journée de silence et l'arrête de combats", a déclaré à Oleksiï Dmytrachkivski, porte-parole des forces ukrainiennes.

Les experts néerlandais et australiens ont plus tard pu arriver sur le site du crash du Boeing de la Malaysia Airlines dans l'Est de l'Ukrain. Ils étaient empêchés de se rendre sur place depuis dimanche par les combats.

Intinéraire différent

"Les observateurs de la mission de l'OSCE ont atteint le site du crash du MH17 pour la première fois en près d'une semaine, accompagnés de quatre experts néerlandais et australiens", a dit l'organisation, ajoutant qu'ils avaient employé un itinéraire différent des jours précédents.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), présidée par la Suisse, est chargée de faciliter le travail des enquêteurs du crash du Boeing malaisien, abattu par un missile en zone contrôlée par les séparatistes, qui a fait 298 tués le 17 juillet.

"Pour l'instant, il ne s'agit que d'un travail de reconnaissance, afin que les recherches puissent commencer le plus vite possible lors de la prochaine visite", a dit le ministre néerlandais de la justice dans un communiqué.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes