Journée de protestation des travailleurs de la construction

Après avoir manifesté en masse à Berne fin septembre, les ouvriers du gros oeuvre ont une nouvelle fois battu le pavé vendredi à Genève, Lausanne, Zurich, et dans la ville fédérale. Près de 7000 d'entre-eux se sont mobilisés pour une convention nationale de travail (CN) améliorée, refusée par le patronat.Malgré les pressions exercées par certaines directions de chantiers et le fait que certaines entreprises ont avancé leur repas de fin d'année à cette journée, la mobilisation a dépassé les attentes, s'est félicité vendredi à Zurich, Hansueli Scheidegger, le responsable du secteur construction d'Unia. Le mouvement a entraîné la paralysie de quelque 1000 sites de construction. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus