Inde: Walmart et l'indien Bharti mettent fin à leur co-entreprise

Le géant américain de la distribution Walmart et le conglomérat indien Bharti ont décidé de mettre fin à leur co-entreprise dans la distribution en Inde. Ils opéreront désormais séparément dans le sous-continent.

Walmart est présent depuis 2007 en Inde comme grossiste via son partenariat avec Bharti, mais ne pouvait, en tant que groupe étranger, ouvrir de supermarché. L'annonce en 2012 par le gouvernement indien de sa volonté d'ouvrir la grande distribution à des sociétés étrangères afin de relancer l'économie avait suscité l'intérêt de la firme américaine.

Mais les autorités indiennes n'ont pas clairement défini les conditions d'implantation pour ces groupes, ce qui a freiné leurs projets de développement. L'ouverture de la distribution aux étrangers suscite en outre des craintes pour la survie des petits commerçants.

Walmart a par ailleurs estimé que son accord avec Bharti ne fonctionnait pas correctement. Il va reprendre les parts de Bharti dans la coentreprise dont il détiendra désormais 100%, selon le communiqué commun publié mercredi.

Bénéfique aux deux acteurs

"Etant donné les circonstances, la décision d'opérer séparément va être bénéfique aux deux parties", a dit le responsable de Walmart Asia, Scott Price, cité dans le communiqué.

Le groupe avait déclaré l'an dernier vouloir ouvrir sa première enseigne de détail dans les deux ans, mais n'a pas encore proposé de partenaire local au gouvernement, condition nécessaire pour être présent.

Walmart avait en outre annoncé en juillet qu'il n'était pas en mesure de répondre à l'obligation de se fournir à 30% auprès de petits fournisseurs locaux. Il va "continuer à plaider en faveur de conditions d'investissements qui permettent des investissements directs étrangers dans la distribution de détail en Inde", dit Scott Price, cité dans le communiqué.

Bharti est un conglomérat indien présent notamment dans l'assurance, la distribution et les télécoms comme premier opérateur mobile indien.

/SERVICE


Actualisé le