Incendie dans un abattoir en Chine: un responsable en garde à vue

Après un incendie qui a fait 120 morts lundi dans un abattoir de volailles dans le nord-est de la Chine, un haut responsable a été placé en détention, a annoncé mardi un officiel. Les faits qui lui sont reprochés n'ont pas été précisés. Une enquête a été ouverte sur les causes de la catastrophe.

"Le représentant légal a été placé en garde à vue et les fonds (de la société) ont été gelés", a déclaré un officiel communiste du département de la propagande de Changchun, la capitale de la province du Jilin dans laquelle s'est produite la catastrophe.

L'incendie s'est déclaré alors que quelque 300 personnes étaient au travail à l'abattoir de Baoyuanfeng. Il a également fait 70 blessés, selon l'agence de presse Chine nouvelle.

Avec 120 morts, selon le dernier bilan, cet incendie est le pire enregistré en Chine depuis au moins douze ans, ont affirmé les médias chinois. Le sinistre a débuté par une explosion vraisemblablement provoquée par une fuite d'ammoniac.

Surveillance insuffisante

La population locale a violemment réagi au sinistre meurtrier. Une centaine de personnes ont bloqué la circulation et affronté la police mardi.

Les manifestants se sont rassemblés autour d'un groupe de proches des victimes, qui accusent l'exploitant de l'abattoir, un producteur local, de ne pas avoir respecté les règles minimales de sécurité. Le rassemblement a été dispersé après une heure.

"Cela ne doit plus arriver", a déclaré Zhao Zhenchun, un homme qui a perdu son épouse et sa fille dans l'incendie. "Elles ont payé avec leur sang. Il y a tant de catastrophes de ce type qui se produisent en Chine à cause d'une surveillance insuffisante."

Aussi dans les mines

Plusieurs incendies meurtriers de ce type se sont déclarés en Chine ces dernières années. De nombreux employeurs profitent de la corruption de responsables locaux pour contourner les règles de sécurité.

La majorité des accidents industriels se produisent néanmoins dans l'industrie minière, au sein de laquelle plus de 1300 personnes ont été tuées l'an dernier par des explosions, des effondrements ou des inondations.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus