Hotelleriesuisse critique la location de chambres par des privés

Hotelleriesuisse critique le nombre croissant de location de chambres par des privés à des touristes via des plates-formes internet telles que Airbnb par exemple. Dans un courrier, l'association faîtière de la branche exige que les autorités et associations concernées prennent position d'ici à la mi-décembre.

Manuel Staub, directeur de la communication d'Hotelleriesuisse a confirmé lundi à l'ATS une information en ce sens de la presse dominicale. Selon la gravité de la situation, une table ronde sera convoquée, a-t-il précisé.

Airbnd recense actuellement 2000 propriétaires ou locataires en Suisse prêts à accueillir des touristes. Ces nouveaux hôteliers se trouvent dans une zone grise dans laquelle aucune autorisation n'est requise.

Hotelleriesuisse fait ainsi valoir que les privés ne sont pas soumis par exemple aux mêmes règles que les hôtels classiques en matière de protection du feu ou d'hygiène alimentaire. L'association aimerait donc que les privés contribuent à la taxe de séjour ou à la TVA.

/ATS


Actualisé le