Horlogerie, microtech et technologie médicale ont le vent en poupe

Le salon des sous-traitants de l'horlogerie, de la microtechnique et des technologies médicales a toujours plus de succès. Sa 13e édition s'est ouverte mardi à Genève avec un nombre record d'exposants, en hausse de 9% par rapport à l'an dernier.

Le salon EPHJ (environnement professionnel horlogerie-joaillerie), EPMT (environnement professionnel micro-technologies), SMT (Swiss Medical Technologies) est devenu un rendez-vous incontournable des petites et moyennes entreprises. Il regroupe jusqu'à vendredi 823 exposants de Suisse et de France voisine et attend 20'000 visiteurs.

Pour la première fois, un "Medtech Village" organisé par BioAlps et Inartis accueille de nombreuses startups dans le but de développer les synergies avec les autres technologies.

Croissance régulière

Pour renforcer l'actionnariat et consolider l'organisation du salon, les deux cofondateurs André Colard et Olivier Saenger ont vendu l'an dernier une partie de leurs actions tout en conservant un tiers du capital de la nouvelle structure. L'organisation est désormais confiée à Palexpo qui a pris progressivement le relais.

En douze ans, la croissance du salon a été régulière. Il a passé de 92 à 823 exposants et d'un millier à près de 20'000 visiteurs. Le déménagement de Lausanne à Genève il y a trois ans ne l'a en tout cas pas desservi, constatent les organisateurs.

La 12e édition du salon avait attiré l'an dernier 18'250 visiteurs, soit une hausse de 26% par rapport à 2012. Le salon a aussi bénéficié de la haute conjoncture dans l'horlogerie ces trois dernières années.

Conjoncture favorable

La conjoncture reste très favorable, même si l'heure est plutôt à la consolidation. "Ce n'est plus la folie de ces dernières années, nous travaillons moins dans l'urgence, le volume de travail est redevenu normal", affirmait ainsi un sous-traitant horloger.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes