François Hollande accuse la direction Peugeot de "mensonge"

Le président français François Hollande a tenu samedi un discours du 14 juillet offensif sur le front de l'emploi, "première priorité" de son quinquennat. Il a fustigé la direction de PSA Peugeot Citroën dont il a jugé "inacceptable" le plan social et promis l'intervention de l'Etat.Dans une intervention télévisée à l'occasion de la fête nationale française célébrant la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, M. Hollande est revenu sur le dossier emblématique de PSA Peugeot Citroën. Le deuxième constructeur européen vient d'annoncer des fermetures d'usines et 8000 suppressions de postes. /SERVICE


Actualisé le