Franc fort: Migros envisage des réductions de postes

Les deux premiers distributeurs suisses, touchés de plein fouet par le franc fort qui encourage le tourisme d'achat, annoncent la couleur: Migros pourrait réduire ses emplois. Quant à Coop, il pense ne pas atteindre son objectif de croissance en 2011.La concurrence est particulièrement vive dans les filiales situées à Genève, le long de la frontière allemande et près du Vorarlberg (Autriche). Certains magasins frontaliers affichent un recul du chiffre d'affaires de 6 à 8%, a indiqué le président de la direction générale de Migros, Herbert Bolliger, dans un entretien à la "SonntagsZeitung". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes