Ethical Coffee veut réclamer des dommages et intérêts à Nespresso

Le fabricant de dosettes Ethical Coffee Company (ECC) n'est pas près d'enterrer la hache de guerre avec Nespresso. Son patron Jean-Paul Gaillard veut attaquer la filiale de Nestlé et lui réclamer des millions de frais de dommages et intérêts.

"Nous réclamerons également une juste réparation pour ces trois dernières années de manque à gagner pour Ethical Coffee sur le marché suisse", a indiqué Jean-Paul Gaillard dans un entretien paru dans "24heures" et la "Tribune de Genève". Selon lui, ce manque à gagner se compte en centaines de millions de francs.

Pour mémoire, Ethical Coffee peut à nouveau commercialiser ses capsules, le Tribunal cantonal vaudois ayant annulé vendredi les mesures provisionnelles accordées à Nespresso. La filiale de Nestlé avait exprimé sa déception, soulignant que cette décision ne préjugeait en rien la procédure de fond actuellement en cours.

Protection problématique

Ethical Coffee avait dû affronter une ordonnance provisionnelle d'interdiction de commercialisation prononcée par la justice vaudoise à la demande des sociétés Nestlé et Nespresso. Et ce, dès la commercialisation de ses capsules en 2011.

Le coeur du conflit porte sur la marque tridimensionnelle, soit une protection commerciale particulière décrochée par Nespresso pour ses dosettes, explique Jean-Paul Gaillard.

"Or, cette protection tombe normalement lorsqu'elle devient techniquement indispensable au fonctionnement d'un produit à l'exemple des dosettes de café", estime-t-il. Et d'ajouter que les autres marques ont préféré contourner cette problématique en modifiant la forme de leur capsule.

Grandes ambitions

Jean-Paul Gaillard, ancien directeur de Nespresso de 1988 à 1997, estime qu'il existe encore une place en Suisse pour les dosettes Ethical Coffee. A ses yeux, la division du marché est encore anormale entre Nespresso, qui détient 75% des parts, et les autres qui se partagent les 25% restants.

Le Valaisan affiche de grandes ambitions sur le marché helvétique. Ethical Coffee se fixe comme objectif de faire d'ici à cinq ans plus de volume que Nespresso. Basé à Fribourg, ECC est présent aujourd'hui dans 25 pays. Jean-Paul Gaillard ne communique pas le chiffre d'affaires de l'entreprise, mais indique qu'elle est à nouveau rentable.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus