Deux journalistes lancent l'agence PJ Investigations

Deux journalistes, Patrick Nordmann et Joël Cerutti, lancent l'agence PJ Investigations. Ils comptent livrer des enquêtes à des médias ou collaborer avec eux afin de défendre "les citoyens bafoués dans leurs droits les plus élémentaires".

"C'est un pari qu'on prend", a déclaré mercredi à Lausanne Patrick Nordmann, qui a claqué la porte de "Vigousse" au début de l'année. PJ Investigations devrait produire deux à quatre "enquêtes circonstanciées" par semaine.

"On a déjà du biscuit" sur des affaires, affirme Patrick Nordmann. Celui-ci a montré un premier exemple: un article sur un procureur vaudois qui aurait "protégé" un père coupable de pédophilie sur son fils. "On a toutes les preuves, il n'y a pas l'ombre d'un doute", a-t-il assuré en espérant qu'un média serait intéressé d'acheter le sujet.

PJ Investigations aura le temps de "creuser l'information" et sera tenace: "on ne lâchera pas". "C'est l'avenir de la presse écrite", juge Patrick Nordmann. A ses côtés, le détective privé Fred Reichenbach a parlé de l'affaire Luca sur laquelle il travaille depuis des années.

Il a annoncé que la famille du garçon italien, retrouvé nu dans la neige en février 2002 à Veysonnaz (VS), allait porter plainte "avant la fin de l'année" contre quatre jeunes qui seraient les véritables auteurs de l'agression et non pas le chien officiellement responsable du drame. Alors âgé de 7 ans, Luca est resté tétraplégique et aveugle.

L'affaire a fait grand bruit aussi en Italie où la famille réside désormais. En novembre 2010, le Ministère public valaisan a rouvert le dossier et de nouvelles analyses étaient annoncées en avril dernier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes