Dernier adieu à Carsten Schloter dans la cathédrale de Fribourg

Famille, proches et amis se sont rassemblés lundi après-midi dans la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg pour rendre un dernier hommage à Carsten Schloter. L'ancien directeur général de Swisscom a été retrouvé mort à son domicile mardi.

Parmi les personnalités présentes, la conseillère fédérale Doris Leuthard, qui n'a cependant pas fait de discours. Outre les proches de M. Schloter, le président du Conseil d'administration de Swisscom Hansueli Loosli s'est également exprimé.

Des représentants des deux autres ex-régies fédérales, les CFF et la Poste étaient également présents. Andreas Meyer, directeur des CFF, était accompagné de la cheffe de l'information et du responsable informatique de l'entreprise. Pour le géant jaune, c'est son directeur Ulrich Hurni qui était présent.

André Borschberg, cofondateur avec Bertrand Piccard de Solar Impulse, dont Swisscom est partenaire, lui a également rendu hommage. Les deux pilotes ont exprimé leur "grande tristesse" à l'annonce du décès de Carsten Schloter "devenu un ami".

Carsten Schloter s'est donné la mort à l'âge de 49 ans. Les réactions avaient afflué, tant du côté des milieux politiques qu'économiques, exprimant de concert leur consternation et saluant ses qualités d'entrepreneur.

Père de trois enfants

Allemand d'origine, il est né le 7 décembre 1963 à Erlenbach, non loin de Francfort-sur-le-Main. Il a étudié à Paris, où il a passé une grande partie de sa jeunesse.

Homme dynamique et excellent communicateur, cet économiste d'entreprise et informaticien de formation a rejoint Swisscom en 2000, où il a dirigé durant près de six ans la division des télécommunications mobiles du géant bleu avant d'en prendre la tête.

Grand sportif, amateur de randonnées en montagne et de vélo, Carsten Schloter a participé plusieurs fois à la patrouille des glaciers. Séparé, il était le père de trois enfants.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus