Déficit commercial du Japon pour le quinzième mois consécutif

Le déficit commercial du Japon s'est creusé de 64,1% en septembre sur un an, à 932 milliards de yens (8,6 milliards de francs9). Ce résultat s'explique par la forte dépréciation du yen qui renchérit les importations, a annoncé lundi le ministère des Finances.

Il s'agit du quinzième mois consécutif de déficit enregistré par la balance commerciale de l'archipel. Une série jamais vue depuis le lancement de cette statistique sous cette forme il y a 35 ans.

La valeur des importations a grimpé de 16,5% bien que leur volume se soit réduit de 2,2%. La principale raison en est la dépréciation de plus de 25% subie par le yen depuis l'année dernière face au dollar et à l'euro.

Les exportations ont augmenté en valeur de 11,5%, bien qu'elles se soient effritées de 1,9% en volume. Les achats (en valeur) de smartphones et autres équipements téléphoniques depuis l'étranger se sont envolés de 63,5%, ceux de semi-conducteurs de 59%. Les ventes à l'étranger de voitures japonaises ont notamment rapporté 34% de plus sur un an.

Les importations de pétrole, gaz et charbon sont stables mais restent très onéreuses. Il y a deux ans et demi, la catastrophe de Fukushima a entraîné l'arrêt temporaire de tous les réacteurs nucléaires de l'archipel.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus