Début du procès du trader d'UBS soupçonné de fraude à Londres

Le procès de l'ex-trader d'UBS accusé d'une fraude ayant coûté 2 milliards de dollars (environ 1,85 milliard de francs) au numéro un bancaire suisse s'est ouvert lundi devant la cour criminelle de Southwark Londres. Mais il faudra attendre vendredi pour entrer dans le vif du sujet.Kweku Adoboli, le trader âgé de 32 ans, est apparu devant la cour criminelle de Southwark, concentré dans son box de verre, en costume sombre, chemise blanche et cravate bordeaux, un carnet de notes à la main. Fils d'un fonctionnaire ghanéen des Nations unies à la retraite, il est poursuivi pour "abus de position" et "fraudes comptables". Il risque jusqu'à 10 ans de prison. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus