David Cameron fait son "show" pour défendre sa politique économique

Très en forme, David Cameron a plaidé vendredi avec passion pour le libéralisme économique et le soutien aux entreprises au Forum économique mondial (WEF à Davos (GR). Questionné sur sa politique, notamment migratoire, le Premier ministre britannique a livré un véritable "show" dans la grande salle du centre des congrès.

"Les investisseurs ont besoin de stabilité et le Royaume-Uni peut l'offrir. Nous avons un Etat de droit, la liberté d'expression, des institutions financières solides, nous soutenons les entreprises. Venez investir en Grande-Bretagne", a-t-il dit, vantant les qualités britanniques, notamment "l'ouverture et l'innovation".

Assurant que son pays se battait pour que l'Europe devienne un continent accueillant pour les entreprises, David Cameron a attaqué les restrictions imposées à l'économie. "Certains au sein de l'Union européenne pensent encore qu'il faut davantage de régulations. Mais si on créé des lois qui mettent les employés au chômage, on ne les protège pas!", a-t-il estimé.

Libre circulation

Le Premier ministre britannique a ensuite accueilli les questions du public lors d'une initiative inédite. Il a été immédiatement interrogé par une membre suédoise du Parlement européen sur sa politique en matière de liberté de circulation des personnes. "Vous dites que vous l'encouragez, mais vous ne faites que fermer les frontières", a-t-elle souligné.

"Il faut distinguer le droit de se déplacer pour travailler ou pour pouvoir profiter du système social", lui a répondu David Cameron qui avait quitté le podium pour se rapprocher du public. "Et l'immigration doit être combinée à l'éducation et au bien-être", a estimé le Premier ministre.

Selon lui, la libre circulation ne peut fonctionner "qu'entre pays qui ont des PIB plus ou moins équivalents, pour garder un équilibre entre les travailleurs qui partent, et ceux qui arrivent".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus