Daniel Vasella reconnaît avoir commis des erreurs évitables

Président sortant de Novartis, Daniel Vasella a reconnu vendredi à Bâle devant quelque 3000 actionnaires avoir commis une erreur dans le cadre du versement prévu d'une prime de non-concurrence de 72 millions de francs après son retrait. Mais le Fribourgeois a contesté avoir ainsi apporté un soutien à l'initiative Minder."J'ai commis deux erreurs évitables", a déclaré M. Vasella, 60 ans en août prochain, peu après l'entame de l'assemblée générale des actionnaires du groupe pharmaceutique bâlois dans la salle St-Jacques. La première a consisté à accepter l'accord sur ce versement. La seconde est d'avoir cru que de verser le montant prévu à des oeuvres de bienfaisance serait accepté par le public. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes