Critères nutritionnels plus stricts dans la publicité

Coop, Coca-Cola et onze autres membres de l'initiative Swiss Pledge respecteront des critères plus stricts l'an prochain lorsqu'ils adresseront de la publicité aux enfants. Les produits alimentaires vantés ne devront par exemple pas contenir trop de sucre.

Dès janvier 2015, l'initiative Swiss Pledge appliquera un nouveau modèle de critères nutritionnels, a annoncé celle-ci jeudi. Pour être conformes, les produits vantés par de la publicité adressée aux jeunes de moins de douze ans devront contenir une certaine quantité de "composants à encourager".

Parallèlement, des "nutriments à limiter" devront être respectés: le sodium, les acides gras saturés et le sucre entrent dans cette catégorie. Leur effet néfaste sur la santé est suffisamment attesté, écrit Swiss Pledge. Suivant la catégorie de produits, les valeurs limites seront adaptées.

Inciter le marché

Grâce à ces critères nutritionnels homogènes, les produits pourront être comparés au sein d'une même catégorie. Ces mesures devraient aussi inciter le marché à développer davantage de produits équilibrés.

Swiss Pledge est un engagement volontaire créé en 2010. Les entreprises y adhérant s'engagent à limiter leurs pratiques publicitaires visant les moins de douze ans lorsque les produits ne répondent pas à des critères nutritionnels scientifiquement établis.

Treize entreprises font actuellement partie de l'initiative, dont Nestlé, Kellogg's, Danone, Coop ou Zweifel. En 2013, ces treize membres étaient responsables de 41% des dépenses publicitaires consacrées à des produits alimentaires et des boissons en Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes