Criminalité économique: les cadres causent les plus grands dommages

En matière de criminalité économique, les dommages causés en Suisse par des employés avec statut de cadre et jugés en 2012 ont fortement augmenté, constate KPMG dans son "Forensic Fraud Barometer" publié lundi. Les investisseurs et instituts financiers ont particulièrement souffert.Le nombre d'affaires de criminalité économique soumis aux tribunaux suisses et clos par ces derniers en 2012 a certes décru, à 64 cas, soit 5 cas de moins que l'année précédente, a relevé le cabinet d'audit et conseil dans son étude. Le montant total des dommages a lui aussi légèrement baissé, de 4,3% par rapport à l'année écoulée, à 497,5 millions de francs. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes