Credit Suisse baisse ses prévisions de croissance en Suisse

Après une stagnation de l'économie suisse au 2e trimestre, Credit Suisse (CS) baisse ses prévisions de croissance. Pour l'ensemble de l'année, les économistes de la grande banque s'attendent désormais à une progression de 1,4% du produit intérieur brut (PIB).

Jusqu'à présent, Credit Suisse prévoyait une croissance de 2%. Pour l'an prochain, la grande banque est également plus pessimiste: le PIB ne devrait croître que de 1,6%, contre une progression de 1,8% attendue jusqu'ici, a indiqué mardi CS devant les médias à Zurich.

Le super cycle, avec des taux bas, un boom des prix de l'immobilier et des taux élevés d'immigration, prend fin. Le marché intérieur perd en dynamisme. La reprise des exportations ne peut que partiellement compenser cela, ajoutent les économistes de CS.

BAKBASEL revoit aussi à la baisse

Même son de cloche du côté de BAKBASEL, qui a une nouvelle fois revu à la baisse ses prévisions économiques pour la Suisse, en raison du climat d'incertitude créé par les tensions géopolitiques, notamment en Ukraine.

A ces risques globaux s'ajoutent des facteurs spécifiques à la Suisse. Par exemple, l'acceptation par le peuple en février de l'initiative contre l'immigration de masse, considérée comme un frein aux investissements.

L'institut table désormais sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,4% pour 2014. Les experts bâlois avaient déjà abaissé les prévisions à 2% en juin, contre 2,2% en mars. Pour 2015, la croissance a également été revue à la baisse à 1,9%, contre 2,3% au deuxième trimestre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes