Construction: dans l'ensemble, 2014 sera un bon millésime

L'activité dans le secteur principal de la construction a atteint son pic. Au troisième trimestre 2014, les entrées de commandes ont reculé de 6,8% sur un an. Sur les neuf premiers mois, les chiffres d’affaires ont toutefois augmenté de 4,4% pour atteindre 15 milliards de francs.

Dans l'ensemble, 2014 sera un bon millésime, estime la Société suisse des entrepreneurs (SSE) sur la base de sa dernière enquête conjoncturelle publiée mercredi. La branche a bénéficié des températures douces enregistrées au début de l’exercice.

De janvier à septembre, le volume des commandes a lui aussi gagné 4,5% en comparaison annuelle, à 15,6 milliards de francs. Mais au seul troisième trimestre, il n'a grappillé que 1,3% par rapport à la même période une année plus tôt, à près de 6 milliards.

Ainsi, le zénith devrait être atteint vu la diminution des nouveaux ordres au cours de l'été. En outre, les réserves de travail étaient, à fin septembre, inférieures de 4,4% à leur niveau de 2013. Pour la SSE, un nouveau regain de l'activité n'est pour l'heure pas réaliste.

Le logement stagne

Sur les neuf premiers mois de l'année, les chiffres d'affaires du secteur du logement se sont accrus de 8%, l'hiver clément aidant. Or, en parallèle, les contrats ont reculé de 3%. De juillet à septembre, les revenus ont quasi stagné (+1,5%) et le segment devrait maintenant connaître une phase de consolidation.

Dans le génie civil, très dépendant des gros chantiers, le tableau apparaît plus sombre. Le recul des chiffres d'affaires s'est accentué pendant la période estivale. Au 3e trimestre, les nouveaux ordres ont chuté de 10,5% et les projets d'environ 16% par rapport à la même période une année plus tôt.

La construction commerciale présente en revanche une belle santé. Au cours des neufs premiers mois, ses entrées de commandes ont bondi de 16,2% et ses recettes de quelque 9%. Beaucoup de bureaux se trouvent en construction ou en planification, alors que le taux de vacance est déjà élevé, relève la SSE, qui ne voit pas là une hausse durable.

Régions touristiques impactées

Après une longue phase de croissance, un tassement de l'activité en Suisse est donc attendu dès 2015, selon l'association faîtière de la construction. Les permis de construction et les commandes sont en baisse et les entreprises sondées par la SSE ont vu leurs projets diminuer de 7,7% au 3e trimestre.

Mais un effondrement à proprement parler n’est pas à craindre, estime l'organisation, car le niveau des commandes reste satisfaisant. En revanche, les régions touristiques vont nettement ressentir l'année prochaine le frein aux nouveaux logements après l'initiative sur les résidences secondaires.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes