Conjoncture: la situation des entreprises suisses s'assombrit

L'évolution des affaires des entreprises suisses s'est détériorée en avril par rapport au début d'année, ressort-il de l'enquête conjoncturelle du KOF. Mais encore plus confiantes qu'en janvier, les sociétés estiment toutefois que la reprise se manifestera dans les six prochains mois.Dans l'ensemble, les résultats de l'enquête du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich présentés lundi suggèrent que l'économie helvétique a quelque peu ralenti dans un premier temps. Mais, en dépit de ce ralentissement, les quelque 6000 entreprises interrogées en avril ont plus rarement fait mention de compressions de personnel par rapport au dernier sondage trimestriel réalisé en janvier.Une nouvelle fois, l'environnement international, en particulier dans le contexte de la crise de la dette et l'évolution à Chypre, est venu peser, a expliqué à Zurich Jan-Egbert Sturm, le directeur du KOF. De plus, le long hiver a freiné les affaires du commerce de détail et de la construction.La plupart des secteurs dépeignent une évolution des affaires moins favorable, à l'exception de ceux de la construction et des services autres que la banque et l'assurance. Dans l'industrie de transformation, les entreprises exportatrices sont particulièrement mécontentes de leur situation, conséquence de l'affaiblissement de la conjoncture en Europe.Rentabilité en baisseEn revanche, les entreprises industrielles orientées vers le marché intérieur portent une appréciation plus favorable sur leurs affaires. Reste que les commandes ont globalement faibli et que les réserves de travail deviennent plus fréquemment insuffisantes.Le taux d'utilisation des machines et équipements disponibles a progressé en termes désaisonnalisés (81,3%), mais ce taux se situe nettement en deçà de la moyenne historique. Côté bénéfices, le repli est de mise, conséquence des baisses de prix consenties ces trois derniers mois. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes