Chypre devait accepter le plan de sauvetage, explique son président

Le président chypriote Nicos Anastasiades a expliqué dimanche soir qu'il a été contraint d'accepter le plan de sauvetage négocié avec l'Eurogroupe. Ceci pour éviter au pays une faillite financière.Ce plan "n'est pas celui que nous souhaitions mais il est le moins douloureux compte tenu des circonstances (...). J'assume le prix politique pour cela, afin de limiter autant que possible les conséquences pour l'économie et pour nos compatriotes", a déclaré le chef de l'Etat dans une brève allocution télévisée. /SERVICE


Actualisé le