Bourse de Tokyo en chute libre, marchés européens dans son sillage

La Bourse de Tokyo a terminé jeudi en très forte baisse de 7,32% à l'issue d'une séance frénétique, après un bond d'environ 80% en six mois qui pourrait avoir provoqué une surchauffe. Dans le sillage de cette chute, les principales Bourses européennes reculaient nettement à l'ouverture.A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a plongé de 1143,28 points à 14'483,98 points. Le volume d'échanges a atteint 7,65 milliards d'actions, du jamais vu depuis la création de cette place boursière en 1949.Après avoir ouvert dans le vert, le marché tokyoïte a plongé après l'annonce que la production manufacturière en Chine se contracterait en mai d'après la banque HSBC, ce qui a relancé les inquiétudes sur la croissance dans la deuxième économie mondiale."L'indicateur négatif en Chine a provoqué le mouvement de vente", a expliqué Hirokazu Fujikiki, courtier chez Okasan Securities. "Il n'est pas étonnant que de tels soubresauts se produisent, vu la rapidité avec laquelle le marché (japonais) a grimpé récemment", a-t-il ajouté.L'heure du douteLes investisseurs étaient en outre sensibles aux messages contrastés de la Fed sur un possible ralentissement de son soutien à l'économie américaine. Après avoir indiqué qu'il voulait éviter un tour de vis "prématuré" de sa politique monétaire ultra-accommodante, le président de la Fed, Ben Bernanke, a ensuite souligné que l'institution était prête à ralentir ses injections de liquidités dans l'économie.Vers 09h45, l'indice parisien CAC 40 reculait de 2,05%, sous les 4000 points, tandis que le Footsie de Londres cédait 1,66% à 6726,39 points. A Francfort, l'indice vedette Dax, qui a enchaîné ces derniers temps les records de clôture, perdait 2,06% à 8355,54 points. L'Ibex 35 de la Bourse de Madrid reculait de 1,92% à 8299,80 points et le MIB italien de 2,39% à 17'126,55 points. De son côté, la Bourse suisse lâchait vers 10h15 2,19% à 8223,70 points."L'heure du doute a sonné", soulignaient les analystes d'Aurel, en référence à la politique ambiguë de la banque centrale américaine. Le courtier IGMarket s'attendait à une séance très volatile et à de fortes baisses sur les places européennes. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes