Baoshida Swissmetal: 20 licenciements à Reconvilier et Dornach

L'ex-entreprise Swissmetal annonce vingt licenciements sur les quelque 250 emplois qu'elle propose. Rachetée il y a un an par le groupe chinois Baoshida, l'entreprise soleuroise justifie cette mesure par le "développement de sa nouvelle stratégie".

Outre les licenciements prévus en janvier sur les sites de Reconvilier (BE) et Dornach (SO), Baoshida Swissmetal annonce des préretraites. "Des mesures de réadaptation au niveau du personnel ont été adoptées pour assurer la pérennité de l'entreprise", écrit cette dernière dans un communiqué.

Celle-ci a décidé de renforcer sa présence sur les produits à forte valeur ajoutée dans les alliages de cuivre et de diversifier ses activités par l'utilisation d'autres matériaux et de nouvelles techniques de production, ajoute-t-elle.

Et Baoshida Swissmetal d'affirmer que "les perspectives pour 2014-2015 ont été en dessous des attentes et ont nécessité quelques réadaptations". Les partenaires sociaux ont été avisés jeudi, précise Jean-Pierre Tardent, directeur général de l'entreprise, cité dans le communiqué.

Indemnités de licenciement rétroactives

L'entreprise, qui "a la tête sous l'eau", n'est pas en mesure d'offrir un plan social à ses ouvriers licenciés, réplique l'association Employés Suisse dans un communiqué. Le syndicat entend toutefois négocier des indemnités de licenciement rétroactives, "au cas où les mesures mises en place permettent à l'entreprise de renouer avec les bénéfices d'ici deux ans".

Après de nombreuses péripéties ces dernières années, Swissmetal Industries, la holding qui chapeautait Swissmetal, a fait l'objet d'une procédure de liquidation. Le groupe chinois Baoshida a racheté, avec effet au 10 janvier, les locaux, les installations, les stocks ainsi que la propriété intellectuelle de la marque Swissmetal.

Le nouveau propriétaire a aussi acquis les terrains qui appartiennent au groupe soleurois à Reconvilier, dans le Jura bernois. Fin juin 2012, les actionnaires avaient accepté la liquidation de la holding chapeautant les activités de l'entreprise.

/ATS


Actualisé le