BNS: une nouvelle étape est franchie pour clore le sauvetage d'UBS

L'opération "StabFund" de la Banque nationale suisse (BNS) pour sauver UBS touche à sa fin. La grande banque va pouvoir acquérir une partie des capitaux du fonds de stabilisation, celui-ci ayant remboursé dans son intégralité le prêt de 1,2 milliard de francs octroyé par la BNS. Le prix d'achat reste à déterminer.

Fixé sur la base de la valeur des actifs se trouvant encore dans le portefeuille du StabFund, ce prix va faire l'objet d'une évaluation externe. Cet examen et l'exécution de l'option d'achat d'UBS devraient durer trois mois environ, précise la BNS.

A fin juin, la valeur brute du fonds de défaisance, qui réunit les actifs toxiques d'UBS remontant à la crise des "subprime" de 2008 aux Etats-Unis, se montait à près de 7,5 milliards de francs. Sur ce montant qui reste à préciser, la BNS percevra un milliard de dollars. L'institut d'émission monétaire et UBS se partageront le solde.

Première estimation

Lors de la publication de ses comptes trimestriels fin juillet, UBS avait annoncé vouloir exercer son option au quatrième trimestre. Elle estimait le montant de la transaction à 2,5 milliards de francs au 30 juin. L'opération doit accroître ses fonds propres dits durs selon la réglementation Bâle III de 70 à 90 points de base.

Le StabFund a été instauré il y a bientôt cinq ans dans le cadre du plan de sauvetage d'une UBS alors au bord de la faillite, après avoir essuyé des pertes abyssales avec des créances immobilières. Quelque 38,7 milliards de dollars (à l'époque 44 milliards de francs) d'actifs toxiques y avaient été placés, la BNS les liquidant progressivement depuis.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes