Appel de Didier Burkhalter pour renforcer la coopération sur l'eau

La Suisse a réaffirmé mercredi à New York, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le rôle prépondérant qu'elle entend continuer à jouer pour un meilleur accès à l'eau pour le plus grand nombre. Didier Burkhalter a rappelé que ce bien précieux était la "clé pour réduire la pauvreté et améliorer le développement".

"Notre ambition n'est pas de rester isolé dans ce combat", a averti le chef de la diplomatie suisse à l'adresse de ses hôtes invités dans le cadre d'un groupe de discussion réunissant des représentants de la Colombie et des Pays-Bas, ainsi que des responsables onusiens.

"Chaque franc que la Suisse a investi dans l'eau a eu un impact pour les populations confrontées à la pauvreté", a déclaré en préambule le chef du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE). "L'eau est une partie de la solution (...) pour améliorer l'alimentation des êtres humains, leurs besoins en énergies, leur santé", a-t-il dit.

Un engagement international

Le patron du DFAE a également cité les engagements que la Suisse a déjà pris en la matière, notamment avec le lancement en 2011 de son initiative pour renforcer la coopération dans le domaine de l'eau au Proche-Orient, mais également en Afrique et en Amérique latine.

La Suisse est convaincue que le thème de l'eau doit être traité comme l'une des priorités urgentes dans l'agenda post-2015, dans le cadre du suivi des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Didier Burkhalter a d'ailleurs appelé à New York la communauté internationale à inscrire dans ses futurs objectifs de développement durable des engagements forts dans la gestion de l'eau, la qualité, ainsi que pour l'accès à l'eau et à l'assainissement pour tous.

En conclusion, le ministre a suggéré à ses partenaires l'idée de construire une plate-forme commune sur cette thématique alors que doit s'ouvrir dans moins d'un mois un Sommet de l'Eau à Budapest, en Hongrie.

Un dollar par habitant

Outre l'eau, il a également proposé que le Nations Unies se concentrent sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile. L'emploi des jeunes doit également représenter une priorité d'ici l'échéance officielle des objectifs en 2015.

Le chef du DFAE s'exprimait à cette occasion lors d'une table ronde. De 2013 à 2016, un dollar par jour et par habitant en Suisse sera consacré à la réalisation des ODM, a-t-il précisé.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus