Alpiq réduit ses coûts et supprime quelque 200 postes

Le groupe énergétique Alpiq, en pleine transformation, enclenche son programme de réduction des coûts annoncé l'été passé. Quelque 200 emplois à temps plein, essentiellement dans l'administration, seront radiés. Deux tiers des coupes touchent la Suisse, un tiers l'étranger.

"Il est trop tôt pour préciser quels sites sont concernés", indique à l'ats Christel Varone, porte-parole du numéro un suisse de l'électricité qui comptait près de 8000 collaborateurs à fin juin dernier. Il faut attendre la fin de la phase de consultation avec les représentants du personnel. Celle-ci a débuté ce vendredi et doit se terminer dans trois semaines, ajoute Mme Varone.

Le redimensionnement n'affecte pas les entités Alpiq InTec, spécialisée dans les techniques de gestion des bâtiments et celles du transport et de l'approvisionnement en énergie, et Kraftanlangen München qui emploient à elles deux plus de 6000 salariés.

Départs naturels

Une grande partie de la restructuration s'effectuera via les départs naturels, assure la firme qui poursuit sa restructuration. Après avoir réduit ses activités ces deux dernières années via des fermetures et des désinvestissements à hauteur de 1,6 milliard de francs, Alpiq entend désormais diminuer ses coûts de fonctionnement.

La société soleuroise dit faire face à des "difficultés persistantes sur les marchés européens", à l'instar de ses concurrents. En cause: des prix historiquement bas, une contraction de la demande, des surcapacités de production et des subventionnements massifs. Dans ce contexte, Alpiq avait annoncé une réorganisation en août, en parallèle à la publication de ses résultats semestriels.

Tournant énergétique

En phase d'assainissement financier, Alpiq entend également investir dans des secteurs de croissance en lien avec la stratégie 2050 du Conseil fédéral et le tournant énergétique européen.

Pour mémoire, Alpiq est confronté à un important endettement. Il présentera ses résultats 2013 le 5 mars prochain. De janvier à septembre, son bénéfice net avait reculé de 27% à 126 millions de francs, pour un chiffre d'affaires en chute de 28% à 6,99 milliards.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus