Allemagne: le repreneur de Karstadt pense à fermer 15 à 20 magasins

Le repreneur de l'enseigne allemande Karstadt envisage de fermer 15 à 20 grands magasins non rentables de la chaîne centenaire, selon les informations recueillies auprès de son entourage par le "Süddeutsche Zeitung". Le repreneur souhaite évaluer la rentabilité de chaque magasin.

Un conseil de surveillance doit avoir lieu jeudi pour fixer une stratégie pour Karstadt. Mais un membre de la direction avait déjà prévenu dans la presse qu'environ 20 magasins classiques, soit presqu'un quart des 83 existants, n'étaient pas rentables. Les 28 magasins de sports et les trois magasins premium, tournés vers le luxe, sont eux les points forts du groupe.

La chaîne de grands magasins souffre depuis des années d'une gestion erratique et d'une image poussiéreuse de magasin fourre-tout, à contre-courant des nouvelles habitudes de consommation.

Signa, la holding immobilière du milliardaire autrichien René Benko, nouveau propriétaire de la chaîne a annoncé vendredi la désengagement "complet" de l'ancien propriétaire, le milliardaire allemand Nicolas Berggruen. Celui-ci avait sauvé Karstadt de la faillite en 2010 en le rachetant pour un euro symbolique. Mais il était très critiqué par les syndicats et les médias allemands pour son manque d'investissement dans le groupe.

Propriétaire pour dix ans ou plus

A contrario, René Benko est prêt "à investir dans l'entreprise", affirme la "Süddeutsche Zeitung". Il compte rester propriétaire "dix ans ou plus", poursuit le journal.

Le milliardaire autrichien, qui traîne une condamnation pour corruption dont il a fait appel, souhaite appliquer une stratégie fondée sur l'immobilier au sein de Karstadt. Il prévoit ainsi "d'attirer des marques commerçantes comme locataires supplémentaires" dans les murs, et veut transformer les magasins en "grands centres commerciaux", explique le journal.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus