Alibaba vise un record pour son entrée à la Bourse de New York

Le géant chinois de la distribution en ligne Alibaba espère lever jusqu'à 24,3 milliards de dollars (22,4 milliards de francs) lors de son entrée, sous peu, à la Bourse de New York. Ce qui en ferait la plus grosse opération de ce genre jamais réalisée dans le monde.

Selon une mise à jour de son projet d'introduction, publiée vendredi sur le site du gendarme boursier américain (SEC), Alibaba prévoit d'introduire sur le New York Stock Exchange 320,1 millions de titres au prix unitaire de 60 à 66 dollars (55 à 60 francs). Ce qui valorise la société à environ 162,69 milliards de dollars (haut de la fourchette).

Alibaba, dont Yahoo détient actuellement 22,4% du capital, décidera du prix unitaire définitif de ses titres après les rencontres avec les investisseurs qui démarrent ces prochains jours. En cas de forte demande, le groupe offrira quelque 48 millions de titres supplémentaires dans le mois suivant les premiers pas du groupe sur le marché.

Les recettes atteindraient ainsi entre 19,2 et 24,3 milliards de dollars. Elles dépasseraient potentiellement le record détenu par un autre groupe chinois, AGBank, qui avait levé 22,1 milliard de dollars en 2010 en entrant sur les Bourses de Hong-Kong et Shanghai, selon le cabinet de recherche Dealogic.

La Bourse se prépare

La dernière très grosse entrée d'une valeur Internet à la Bourse de New York (NYSE) était celle du réseau social Facebook en 2012 sur la plate-forme électronique Nasdaq. Elle avait permis de lever 16 milliards de dollars, mais surtout marqué les esprits à cause de nombreux problèmes techniques.

Par précaution, le NYSE multiplie les préparatifs et les tests pour limiter les ennuis le jour J. Il avait fait de même l'an passé lors d'une autre introduction en Bourse très suivie, celle de Twitter.

Alibaba ne confirme pas encore la date de ses premiers pas sur le marché américain, mais le cabinet d'études PrivCo table sur le 18 septembre. "Depuis le tout début, nos fondateurs ont voulu créer une société fondée par le peuple chinois mais appartenant au monde entier", a déclaré son président Jack Ma dans le document déposé auprès de la SEC.

Clients par millions

Alibaba concentre 80% du commerce en ligne en Chine. L'engouement croissant pour Internet et le développement d'une classe moyenne lui a permis de réaliser un volume de ventes de 296 milliards de dollars (273 milliards de francs) sur un an à fin juin.

Le groupe a annoncé fin août une hausse de 46% de son chiffre d'affaires du deuxième trimestre d'avril à juin. Il revendique 279 millions clients actifs à fin juin, en hausse de 50% en un an.

Groupe hybride

Ce groupe chinois est souvent comparé à un hybride de deux sociétés américaines: eBay et Amazon. Comme eBay, il a des plates-formes servant d'intermédiaire entre des commerçants et des acheteurs, mais ne vend pas ses propres produits.

Comme Amazon, il se diversifie dans des activités s'éloignant du commerce, avec des acquisitions et participations récentes dans d'autres services en ligne (réseaux sociaux, vidéo, réservations de voyages), les médias, ou même la poste de Singapour.

Site aux Etats-Unis

Alibaba est incontournable en Chine. Ce qui pourrait représenter un risque pour les investisseurs, car c'est de ce seul pays que proviennent la grande majorité de son chiffre d'affaires. Le groupe a toutefois entrepris de se diversifier à l'international, avec notamment un site de vente en ligne aux Etats-Unis lancé en juin.

/ATS


Actualisé le