Accident de train: 6 tués et des dizaines de blessés

Erreur de rendu non gérée dans 'HitCounterNews' part: System.Exception: System.Data.SqlClient.SqlException: Expiration du délai d'attente. Le délai d'attente s'est écoulé avant la fin de l'opération ou le serveur ne répond pas. à System.Data.SqlClient.SqlConnection.OnError(SqlException exception, Boolean breakConnection) à System.Data.SqlClient.TdsParser.ThrowExceptionAndWarning(TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.TdsParser.Run(RunBehavior runBehavior, SqlCommand cmdHandler, SqlDataReader dataStream, BulkCopySimpleResultSet bulkCopyHandler, TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.ConsumeMetaData() à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.get_MetaData() à System.Data.SqlClient.SqlCommand.FinishExecuteReader(SqlDataReader ds, RunBehavior runBehavior, String resetOptionsString) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReaderTds(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, Boolean async) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method, DbAsyncResult result) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.ExecuteScalar() à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2230 update Object10004 set Value36=Value36+1 where ObjectID=@ObjectID à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2253 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetLiveValue(Int32 navID, Int32 zoneID, Int32 objectID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 80 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetData(Int32 navID, Int32 zoneID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 117 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.RenderCall(ITemplate currentTemplate, Int32 navID, Int32 zoneID, SitePart sitePartID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 135 à IceCube.Rendering.CallPartBlockInfo.ToString() dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Rendering\CallPartBlockInfo.cs:ligne 68

Au moins six personnes sont décédées vendredi dans le déraillement d'un train Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Les causes de cet accident n'étaient pas connues dans l'immédiat.

Selon le dernier bilan toujours provisoire établi peu avant 21h00 par le ministère de l'Intérieur français, six personnes ont été tuées, neuf sont très gravement blessées et 22 ont été légèrement blessées. En milieu de soirée, le ministère précisait que tous les blessés avaient été évacués vers les hôpitaux de la région.

Le train, qui transportait environ 370 personnes entre Paris et Limoges (centre), s'est scindé en deux vers 17h15 pour une raison encore inconnue en arrivant à grande vitesse en gare de Brétigny-sur-Orge, au sud de Paris, en pleine heure de pointe en fin d'après-midi, selon une source policière.

Causes inconnues

"Une partie du train a continué à rouler, tandis qu'une autre s'est couchée sur le flanc sur le quai", a dit la source policière.

Six wagons ont déraillé, a précisé le patron de la compagnie française des transports ferroviaires, la SNCF, Guillaume Pépy.

Selon le maire de Brétigny-sur-Orge, Bernard Decaux, trois voitures se "sont enchevêtrées les unes dans les autres devant la gare et une quatrième couchée un peu plus loin".

Les causes de l'accident n'étaient toujours pas connues en milieu de soirée.

Quelque 300 pompiers

"Ce n'est pas une collision et ce n'est pas un problème de vitesse", a estimé une source interne à la SNCF. Les trains qui passent en gare comme ce Paris-Limoges sans s'arrêter roulent en moyenne à une vitesse d'environ 150 km/h.

"Trois enquêtes sont diligentées", a indiqué le président François Hollande qui s'est rendu sur place dans la soirée. Il a estimé que la Fête nationale du 14 juillet était marquée par "un deuil".

"Ce qui m'a été dit et ça mérite encore confirmation, c'est qu'il y a eu un choc. Il reste à connaître la nature de ce choc et c'est l'enquête qui le dira", a poursuivi M. Hollande.

Quelque 300 pompiers, 20 équipes médicales et huit hélicoptères ont été mobilisés.

La circulation sur les grandes lignes ferroviaires a été coupée au départ et à l'arrivée de la gare d'Austerlitz à Paris dans la soirée, alors que ce vendredi était un jour de grand départ en vacances en France.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus