1er mai: salaire minimum et droits des travailleurs au menu

La thématique des salaires est au centre des festivités du 1er mai cette année. Elles se déroulent sous le mot d'ordre "des salaires plus justes, des rentes meilleures". Des cortèges sont prévus mercredi après-midi dans tous les chefs-lieux romands.Les manifestations se dérouleront sous le thème du salaire minimum, des conditions de travail ou encore des droits des salariés. Dans une vidéo mise en ligne mardi après-midi, le président du PS Christian Levrat a estimé que son parti détient la solution pour des salaires et des rentes meilleurs, entre autres avec les initiatives 1:12 et sur les salaires minimaux.Le ministre de l'intérieur Alain Berset (PS) s'exprimera mercredi après-midi à Bienne (BE), peut-on lire sur le site Internet de l'Union syndicale suisse (USS).La conseillère nationale Maria Bernasconi (PS/GE) et le vice-président des Verts Josef Lang (ZG) parleront également à la tribune de l'USS à Bienne. Des représentants des syndicats Syndicom, à Genève, et Unia, dans la capitale jurassienne, porteront la voix des travailleurs.Le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard sera à Yverdon-les-Bains (VD), alors que l'ancien conseiller national Josef Zisyadis (POP/VD) est attendu à Neuchâtel, le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Kurth (PS) à Fleurier (NE) et la conseillère d'Etat valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten (PS) à Sion. Outre les politiques, des grévistes ont également été invités à monter sur la tribune à Neuchâtel et à Delémont.A Zurich, ville connue pour ses manifestations mouvementées lors de la fête des travailleurs, l'exécutif municipal a annoncé la tolérance zéro en dehors du défilé officiel. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus