Un financement parallèle pour participer aux programmes européens

Le Conseil fédéral veut créer un mode de financement complémentaire permettant aux Suisses de participer indirectement aux programmes européens "Erasmus+", "Horizons 2020" et MEDIA. Il a chargé vendredi le Secrétariat d'Etat à la recherche et à la formation (SEFRI) et l'Office fédéral de la culture (OFC) de plancher sur des mesures en ce sens.

Concernant le programme d'échange universitaire "Erasmus+", les deux administrations se fonderont sur le modèle de participation ayant prévalu avant 2011 pour mettre en place un mode alternatif, a annoncé le Conseil fédéral.

Concernant la recherche, le gouvernement a mandaté le Département fédéral de la recherche (DEFR) pour trouver comment financer cette année les chercheurs en Suisse associés à des projets individuels ou collaboratifs dans le cadre du projet "Horizon 2020".

Finalement, le Conseil fédéral veut trouver une solution transitoire pour compenser les 5 millions de francs initialement attribués à la Suisse dans le cadre du programme de promotion du cinéma MEDIA. Le Département fédéral de l'intérieur (DFI) sera chargé de sa mise en oeuvre.

Pas la même chose

Cette solution devrait permettre d'assurer la poursuite des projets en cours ainsi qu'une éventuelle réintégration de la Suisse dans MEDIA. Le Conseil fédéral avertit cependant que ces mesures "n'équivaudront pas à l'accès intégral au marché européen du film et à son réseau".

Les autorités continuent par ailleurs de travailler à mettre en oeuvre l'initiative sur l'immigration de masse "dans l'intérêt des personnes concernées, qu'elles soient de nationalité suisse ou européenne".

Fortes réactions

La Commission européenne a annoncé le 26 février que la Suisse ne participerait plus aux programmes "Horizon 2020" et "Erasmus plus" qu'au titre d'Etat tiers. Cette décision est survenue après le gel des négociations sur la participation suisse à ces programmes suite à la votation du 9 février sur l'immigration et la décision du Conseil fédéral de suspendre l'élargissement de la libre circulation avec la Croatie.

Suite à cette décision, le monde estudiantin et de la recherche a manifesté ses inquiétudes. Plus de 10'000 personnes ont signé cette semaine un appel à Bruxelles pour qu'elle revienne sur sa décision.

Après la décision de l'UE de bloquer le programme MEDIA, les professionnels du cinéma suisse ont eux demandé au Conseil fédéral des mesures de compensation vu que la Suisse ne pourra pas participer au programme européen d'encouragement au cinéma MEDIA en 2014.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes