Thàâtre: Vincent Baudriller veut une nouvelle dynamique à Vidy

Vincent Baudriller veut insuffler une nouvelle dynamique au Théâtre de Vidy et attirer plus de spectateurs. Le nouveau directeur promet un théâtre de création ancré sur son territoire, mais avec un regard international. Il veut faire dialoguer les mondes germanophones et francophones et ouvrir Vidy à la danse. Un prologue en donne un avant-goût.

Arrivé il y a six mois à Lausanne, Vincent Baudriller a été "surpris par le dynamisme culturel de la région", a-t-il expliqué jeudi. Il entend profiter de ce "contexte très fertile" pour multiplier les collaborations.

Le nouveau directeur s'est lancé des défis, comme conquérir de nouveaux spectateurs et rénover des installations "fatiguées". Ces dernières années, la fréquentation s'est érodée, passant à un taux de remplissage de 79%.

Si on déduit environ 20% d'invitations - un taux trop élevé selon le directeur - "il y a environ 58-59% de spectateurs payants: ce n'est pas assez", a-t-il déclaré. La billetterie ne couvre que 8 à 10% du financement de Vidy.

Les installations nécessitent des remises à niveau car le bâtiment imaginé par Max Bill a 50 ans. Principal vestige de l'Expo 64, il accueillera dès le 30 avril une exposition gratuite consacrée à l'Exposition nationale.

Côté travaux, dès cet été, les cuisines du théâtre seront réaménagées. Vincent Baudriller aimerait ensuite rénover la salle Charles Apothéloz, trouver une autre formule pour le chapiteau et aménager une salle de répétition. Mais le financement reste à trouver.

Nouvelle ligne artistique

Côté programmation, des changements aussi sont à prévoir. En mai et juin, Vincent Baudriller a invité quelques noms qui seront "importants dans le paysage de Vidy les saisons prochaines". Christoph Marthaler présentera "King size", un récital et une histoire d'amour "tragique et burlesque" avec Michael von der Heide.

Au menu aussi du théâtre documentaire "qui interroge le réel", avec "Please, Continue (Hamlet)", qui fait intervenir des professionnels de la justice, et la "Winter Family" sur Israël.

Matthias Langhoff, qui a marqué Vidy de son empreinte de 1989 à 1991, viendra débattre avec l'historienne Annette Becker de la problématique de l'héritage historique. Vidy va aussi s'ouvrir à la danse contemporaine, proposant quatre jours de spectacles du 11 au 14 juin.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes