Stevie Wonder enchante le Festival de jazz de Montreux

Stevie Wonder a enchanté mercredi soir les milliers de spectateurs venus l'écouter au Festival de jazz de Montreux. Star attendue de cette 48e édition, le musicien a donné plus de deux heures de concert dans un auditorium Stravinski archicomble.

Commencé avec une heure de retard, le concert tant espéré par le fondateur du festival, Claude Nobs (décédé en janvier 2013), aura finalement bien eu lieu. A 23h30, tout le monde était debout pour un "Superstition" d'exception, grâce un Stevie Wonder généreux en diable et très en forme.

Une injustice réparée

Lors de la présentation du programme du festival en avril, son directeur ne l'avait pas caché. Stevie Wonder était le chapitre manquant dans l'histoire de Montreux, déclarait Mathieu Jaton. A deux reprises, Stevie Wonder a d'ailleurs rendu hommage à Claude Nobs, lui qui a fait exister cet "incroyable" festival, auquel il n'a pas manqué d'associer Quincy Jones, au premier des spectateurs mercredi.

A 64 ans, Stevie Wonder réussit toujours à soulever le public. "Ebony and Ivory", "You are The Sunshine of My Life", "How Sweet to Be Loved by You" ont été repris par les quelque 4000 spectateurs. Stevie Wonder a souvent cherché à faire chanter la foule, concluant même son concert par un tel échange.

Michelle ma Belle

Stevie Wonder a aussi alterné des moments plus calmes, plus intimes, avec par exemple "Michelle ma Belle" des Beatles qui lui a permis d'improviser et, là aussi, de dialoguer avec le public.

Superbement accompagné par dix musiciens et quatre choristes, la légende de la pop et de la soul a fait chavirer tous ceux qui étaient venus, payant jusqu'à 450 francs la place. Mais même à ce prix-là, il était impossible de rester sur sa chaise quand les premières notes de "Superstition" ont retenti à Montreux. Stevie Wonder a promis de revenir l'année prochaine, chiche!

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus