Spectacle de Dieudonné à Nyon sous haute surveillance

Très controversé en France, avec un spectacle interdit, Dieudonné se produit de lundi à mercredi à Nyon (VD). La municipalité a accepté sa venue, mais a prévu de veiller à ce que tout dérapage soit examiné, voire dénoncé à la justice. La CICAD tiendra un stand pour dénoncer "la banalisation" du discours antisémite.

Après quelques hésitations démenties par la suite, Nyon a décidé à la mi-janvier de ne pas interdire la venue de Dieudonné. Le Tribunal fédéral privilégie la liberté d'expression à l'interdiction, avait rappelé la ville.

Pour autant, l'exécutif "ne cautionne pas les provocations ou les dérapages de l'humoriste controversé". Elle "condamne fermement tout propos raciste et/ou antisémite". Si des paroles violant la norme contre la discrimination raciale devaient être tenues à Nyon, elles seront dénoncées.

Le spectacle sera enregistré, fait-elle savoir. Les polices municipale et cantonale ont aussi prévu de surveiller la manifestation de près, sans donner davantage de détails sur leur dispositif coordonné.

Spectacle interdit

Dieudonné M'bala M'bala donnera au total dix représentations du 3 au 5 février, ainsi que les 3 et 4 mars, à raison de deux spectacles par date. Toutes les soirées affichent complet.

Dieudonné est venu trois fois à Nyon ces dernières années sans causer de troubles particuliers. L'interdiction par le Conseil d'Etat français du dernier spectacle "Le Mur" en raison de passages antisémites a conduit la municipalité à se repencher sur la question.

Propos antisémites

Le remplacement de ce spectacle par "Asu Zoa" a fini par calmer le jeu. Célèbre dans les années 1990 par ses sketches avec l'humoriste juif Elie Semoun, Dieudonné, d'origine camerounaise, exprime aujourd'hui de plus en plus ouvertement des positions antisémites.

Il a lancé en outre un geste controversé, la quenelle. Pour les uns, il s'agit d'un bras d'honneur revisité contre "le système", pour les autres, c'est clairement une attitude antisémite, en référence au salut hitlérien.

"Pas un humoriste"

Pour lutter contre "la banalisation du discours antisémite", la CICAD (Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation) tient un stand devant le théâtre. "Dieudonné est devenu le chef de file d'un mouvement antisémite hétéroclite et non un humoriste controversé", affirme-t-elle.

Dans la presse, son producteur helvétique conteste les accusations. Dieudonné "se moque de tout le monde et de toutes les religions. Dans ses spectacles se côtoient musulmans, juifs, chrétiens, noirs, blancs, pauvres, jeunes ou vieux".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes