Sony annonce plus de 15 millions de recettes pour "The Interview"

Le film "The Interview", à l'origine de l'attaque informatique contre Sony Pictures, a été téléchargé ou visionné en ligne plus de deux millions de fois lors des quatre premiers jours de son exploitation. Les recettes se montent à plus de 15 millions de dollars (14,8 millions de francs).

Le groupe Sony précise qu'aucun de ses films en téléchargement n'avait connu un tel succès par le passé. La comédie, dénoncée par la Corée du Nord, relate les aventures de deux journalistes recrutés par la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Elle a été mise en ligne mercredi dernier sur YouTube, Google Play et d'autres plates-formes de VOD (vidéo à la demande). Le film est également sorti le jour de Noël dans quelque 331 salles du réseau indépendant, moins de 10% du nombre d'écrans initialement prévus aux Etats-Unis et au Canada. Les grandes chaînes d'exploitants ont refusé de le diffuser.

Il a récolté à ce jour 2,8 millions de dollars de recettes en salles, très loin cependant de ce qu'une exploitation commerciale classique aurait pu rapporter. Le site Boxoffice.com estime qu'en temps normal, le film aurait pu tourner autour des 20 millions de dollars de recettes sur les quatre premiers jours de son exploitation en salles.

Plus grave cyberattaque

Une semaine plus tôt, Sony Pictures avait décidé d'en suspendre la diffusion à la suite de la plus grave cyberattaque jamais subie par une entreprise américaine.

"The Interview" ("L'interview qui tue" en français) a provoqué la colère des autorités de Pyongyang qui y ont vu "un acte de guerre". Les auteurs de l'attaque informatique contre Sony ont expliqué pour leur part pour avoir agi pour empêcher son exploitation.

Les ordinateurs et les serveurs de Sony Pictures ont été la cible le 24 novembre d'une attaque informatique sophistiquée dont les Etats-Unis ont imputé la responsabilité à la Corée du Nord, qui a rejeté l'accusation.

Le film, dont les acteurs Seth Rogen et James Franco se partagent l'affiche, a été produit pour 44 millions de dollars, auxquels il faut ajouter 30 voire 40 millions de dollars de dépenses liées au marketing.

/ATS


Actualisé le